Portraits

BANDE DESSINÉE – Caroline Gaujour raconte sa vie d’expat’ avec humour

Caroline Gaujour a passé un tiers de sa vie à l’étranger, au gré des mutations professionnelles de son mari. En arrivant à Istanbul il y a deux ans, l’ingénieure de formation a décidé de se consacrer à son rêve de toujours : le dessin. La maman de deux enfants a récemment publié sa bande dessinée, dans laquelle elle raconte avec beaucoup d’autodérision son quotidien d’expat’.

Lepetitjournal.com d’Istanbul : Quelles expériences vous ont inspiré votre bande dessinée ?

Caroline Gaujour : Je suis expatriée depuis onze ans maintenant, Istanbul est notre quatrième point de chute après le Mexique, l’Arizona et la Californie. Ce qui m’a lancé dans le projet est le fait que ce soit compliqué pour les expatriés de travailler en Turquie, surtout en ne parlant pas la langue. Jusqu’à présent, j’avais toujours travaillé en expatriation donc j’étais très désorientée de ne pas pouvoir le faire. J’ai pris des cours de dessin en arrivant ici. J’ai aussi commencé à noter dans de petits carnets tout ce que j’observais au quotidien, des situations vécues… J’avais donc mes idées d’un côté sur un carnet et mes dessins de l’autre. En feuilletant le livre de l’illustratrice Penelope Bagieu, je me suis dit que je pouvais aussi en être capable.

Caroline Gaujour (photo SP)

J’ai fait mes premières vignettes et le retour de mes proches a été positif. Ça m’a encouragé à continuer, à lancer mon blog en juin 2015. Ensuite, j’ai eu envie de ce livre. J’y raconte l’histoire d’une expatriation d’un point A à un point B : dire au revoir, faire les cartons et les papiers administratifs, découvrir une nouvelle communauté et les habitudes locales… Je voulais raconter ce que signifie être une femme d’expatriée, un parent expatrié… Parler de ce que l’on devient quand on quitte sa culture pour s’imprégner d’une nouvelle. En évoquant les découvertes, les difficultés, des situations amusantes mais aussi le fait de vivre entre les contextes difficiles de la France et de la Turquie, au cours de la dernière année.

Vous avez donc lancé une campagne de financement participatif et choisi l’autoédition…

Ce n’est pas tout à fait de l’autoédition car j’ai quand même un éditeur en ligne, sandawe.com. C’est une maison d’édition spécialisée dans les bandes dessinées et les arts graphiques. Une fois que le budget d’édition est établi, tous leurs projets passent par le financement participatif. Il y a deux types de projets : professionnels et libres. Le mien est un projet libre, c'est-à-dire qu’après la sortie du livre, c’est à moi d’en faire la promotion, de trouver un réseau de ventes…

Lire >> La suite sur notre édition d'Istanbul

 

 
Expat 

COUT DE LA VIE - Les pays les plus chers en 2017

Prix des courses, des transports, des services (électricité, eau...), des restaurants et des loyers... Quels sont les pays les plus chers où vivre en 2017 ? En étudiant l’indice des prix à la consommation dans les différents pays, MoveHub a réalisé…

NUMÉRIQUE - Le Lycée Churchill de Londres en pointe

Le Lycée International Winston Churchill a ouvert ses portes dans la capitale britannique en septembre 2015. Il est déjà considéré comme l’un des fleurons de l’enseignement français à l’étranger. Il accueille aujourd’hui près de 730 élèves et dans…

BLEU BLANC BOX – Préparez Pâques, faites vous plaisir !

Religieuse pour les uns, gourmande pour les autres, Pâques reste sans doute l’une des fêtes les plus importantes de notre calendrier. Synonyme de réunions familiales, de célébrations joyeuses, mais aussi d’œufs en chocolat, elle fait le bonheur des…

FASHION - Rencontre avec le directeur d’ESMOD Jakarta

Le couturier français Yves Saint Laurent sera à l’honneur dans la capitale indonésienne à partir du 29 mars à travers une exposition photographique de sa première collection présentée au Plaza Indonesia. L’occasion pour nous de nous questionner sur…
Une internationale

PAUL TAYLOR – What the Fuck France ?

Hi ! His name is Paul Taylor, he’s English but he lives here, in France ! Son nom ne vous rappelle rien ? Allez, on vous met sur la piste : un Anglais gouailleur, un peu énervé ne ratant jamais l’occasion d’épingler la moindre de nos petites manies bien françaises sur Youtube ou Canal +. Que ce soit nos boulangeries, nos terrasses, ou même notre façon de nous faire la bise, un concept que beaucoup d’étrangers semblent d’ailleurs avoir du mal à…
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING – Comment vendre ses services en tant que coach: 3 stratégies efficaces

Nous sommes nombreuses à nous être lancées en tant que coach et rapidement nous nous sommes posé la question : « comment vendre ses services ». Or loin de nous l’idée de vendre nos services, nous voulons que nos clients viennent facilement à nous et que nous puissions les aider avec tout notre cœur et nos compétences. Voici 3 stratégies efficaces que vous pouvez mettre en place dès aujourd’hui.

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !
Expat - Politique

CAMBODGE – Le français plus qu’une passion, une tradition royale

Le temps d’une rencontre, le Prince Tesso Sisowath du Cambodge a partagé avec Lepetitjournal.com sa passion, son attachement pour la langue française et nous a parlé de la place qu’elle occupe, au fil des générations, au sein de la famille royale. Il est lui-même très investi dans le rayonnement de la francophonie.
Magazine
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire