Étudiants

ETUDES – L’alternance allemande, un système de formation à suivre

La formation en alternance allemande ou la « Duale Ausbildung » fait depuis longtemps parler d’elle : un jeune sur deux est passé par elle et le chômage des jeunes en Allemagne est un des plus bas d’Europe. Son succès est tel qu’elle s’exporte mondialement : l’Allemagne développe des coopérations avec d’autres pays, entre autre la France qui prend de plus en plus modèle sur celle-ci.

Ses caractéristiques et son succès

Qu’es-ce que ce système de formation en alternance ? Il s’agit d’une filière technique d’excellence. Le but de l’alternance est de permettre à des jeunes encore à l’école de passer plusieurs jours par semaine dans des entreprises, afin d’obtenir des compétences solides, professionnalisantes et adaptées à la réalité du travail en entreprise. On parle même de « tradition d’excellence » allemande. Un jeune sur deux en Allemagne ayant entre 15 et 24 ans fait des études en alternance : il passe 3 à 4 jours par semaine en entreprise, et 1 à 2 jours à l’école. Cela permet d’associer entreprises et formation dans le système éducatif.

La taxe d'apprentissage, taxe que les Allemands ne paient pas, coûte chaque année 1,779 milliard aux entreprises. L'apprentissage est donc à la charge des Länder. La rémunération pour un apprenti va de 200 à 1 800 euros par mois selon la branche, l'âge et le niveau de formation.

La formation technique est donc bien plus appréciée en Allemagne qu’elle ne l’est en France par exemple, et les Länder s’évertuent parfois à effacer les rivalités entre formations techniques et universités : le Bade-Wurtemberg propose ainsi un cursus de licence en alternance à l’université.

>> Lire la suite sur notre édition d'Heidelberg/Mannheim

 
Expat 

EXPATRIATION – Gérer des vacances “obligatoires”

Passer du temps en famille pendant les vacances en France ? Obligé ! Faire des centaines de kilomètres en quelques jours pour arriver à apercevoir tout le monde ? Obligé ! Frôler la crise de foie ? Obligé ! Vous rêviez de repos, de changer d’itinéraire, de rentrer incognito ? Ce sera pour une autre fois ! Les expatriés sont attendus (au tournant ?) lors de leur passage en France.

PASSION CITRÖEN – Pierre, chasseur de DS en Asie

Expatrié en Asie depuis 20 ans, résidant actuellement à Bangkok, Pierre a une passion: les DS. Depuis plus de 10 ans, au gré de ses voyages, il traque inlassablement ces automobiles survivant au fond de garages abandonnés, souvent en piteux état.…
Une internationale

EXPATRIATION – Gérer des vacances “obligatoires”

Passer du temps en famille pendant les vacances en France ? Obligé ! Faire des centaines de kilomètres en quelques jours pour arriver à apercevoir tout le monde ? Obligé ! Frôler la crise de foie ? Obligé ! Vous rêviez de repos, de changer d’itinéraire, de rentrer incognito ? Ce sera pour une autre fois ! Les expatriés sont attendus (au tournant ?) lors de leur passage en France.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine