Étudiants

MOBILITE ETUDIANTE – La France maintient son rang malgré un ralentissement

 

Les chiffres 2014 UNESCO de la mobilité étudiante internationale, publiés il y a un mois, montrent des évolutions importantes dans le monde et préoccupantes pour la France. 

Durant les 15 dernières années, le nombre d’étudiants parcourant le monde a doublé pour atteindre 4,3 millions. En 2015, la France a attiré 310 000 étudiants étrangers. Selon l’Unesco la France était en 2014 le quatrième pays d’accueil des étudiants en mobilité après les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie ainsi que le premier pays d’accueil non anglophone.  Mais alors que la mobilité étudiante mondiale a progressé de +23% entre 2009 et 2014, la France a progressé deux fois moins rapidement (+11,2%).

Ses concurrents directs parmi les destinations majeures enregistrent pour la plupart des hausses plus rapides, notamment les pays anglo-saxons : le Canada (+75%), qui passe en 7ème position des pays d’accueil; les Etats-Unis (+27%) et le Royaume-Uni (+16%), qui se confortent en tête des destinations. Par ailleurs, les Pays-Bas passent du 24e au 12e rang avec 199% de croissance.

La Francophonie semble être un bon moyen d’attirer la mobilité internationale étudiante puisque d'autres pays en partie francophones comme la Belgique (+64%) ou la Suisse (+42%) se distinguent par leur dynamique.

La progression est encore plus spectaculaire sur des pays auparavant moins attractifs, mais qui développent ainsi rapidement leur influence régionale.

La Russie notamment talonne la France devient le 5ème pays d’accueil devant l’Allemagne et le Japon, avec 65 % de croissance. 

La Chine quant à elle devient 9e pays d’accueil avec près de 80 % de croissance tandis que l’Arabie Saoudite passe du 27e au 11e rang des pays d’accueil, par sa politique de bourses d’études islamiques. La Turquie passe du 25e au 17e rang, en enregistrant une croissance de +120% d’étudiants internationaux.

Ces quatre pays ont clairement choisi pour cible la formation d'étudiants étrangers dans le cadre d'une nouvelle stratégie d'influence, sur une zone géographique ou un groupe de populations:

L'Arabie saoudite fait une entrée en force sur le continent africain, attirant les étudiants avec des bourses islamiques : les33 727 étudiants africains accueillis en 2014 contre 2 447 en 2009 représentent 50% de la mobilité entrante dans le pays contre 19% auparavant. Sont particulièrement concernés, dans l'ordre : le Nigéria, la Mauritanie, le Mali, l'Erythrée, la Somalie, le Kenya et le Tchad.

La Russie porte l'essentiel de ses efforts sur les membres de la Communauté des Etats indépendants (organisation des anciennes républiques soviétiques). Le nombre des étudiants de cette zone accueillis dans le pays a augmenté de 80% en cinq ans et ils représentent désormais 77% des étudiants étrangers en mobilité entrante contre 59% auparavant.   

La Chine ne diffuse aucune information sur la provenance de ses étudiants en mobilité entrante, mais la mobilité africaine vers ce pays serait en augmentation, dans la suite logique du développement des instituts Confucius en Afrique destinés à développer l'apprentissage du chinois, et de l'implantation économique du pays sur ce continent (achat de terres agricoles, de mines, investissements industriels...).

La très forte augmentation de la mobilité entrante en Turquie repose essentiellement sur des étudiants d'Asie centrale et du Moyen-Orient (76%). Les pays majeurs pour la Turquie sont dans l’ordre le Turkménistan, l’Azerbaïdjan, l’Iran, l’Afghanistan, la Syrie et l’Iraq.

 

La situation en France

Depuis 2006, sur la totalité des étudiants inscrits à l’université, y compris les étudiants français, les inscriptions en Doctorat ont diminué de 13%. Les inscriptions de doctorants internationaux ont diminué de 4,4% depuis 2011.

La croissance du nombre d’étudiants étrangers se fait dans les grandes écoles (+ 27 % sur les cinq dernières années) alors que les effectifs restent stables à l’université (+3 %).

La première zone d’origine des étudiants étrangers en mobilité en France est l’Afrique du nord (23%), suivie de l’Afrique subsaharienne (20%). Le Maroc, la Chine et l’Algérie restent les trois premiers pays d’origine.

Les luttes d’influences, voire de vision du monde, se traduisent dorénavant dans le domaine de l’attractivité universitaire. Or, par rapport aux autres puissances mondiales (Etats-Unis, Royaume-Uni, Chine) qui renforcent leurs positions, et aux puissances régionales (Russie, Arabie Saoudite, Turquie) qui jouent désormais dans la cour des grands, la France perd du terrain. C’est particulièrement le cas en Afrique, où la France voit son attractivité diminuer tout en restant le premier pays de destination des étudiants du continent.

Dans une interview donnée au Figaro, Béatrice Khaiat, directrice de Campus France, explique comment le gouvernement français compte doubler le nombre étudiants étrangers en France d'ici 2025.

RM (www.lepetitjournal.com) mardi 10 janvier 2017

Pour une étude complète des différents aspects de la mobilité étudiante en France et dans le monde, rendez-vous sur le site de Campus France.

 

 
Expat 

Welcome Back - L'offre dédiée aux expatriés de retour en France

Vous êtes en expatriation à l’étranger avec votre conjoint et vos enfants depuis quelques années et vous venez d’apprendre que vous devez rentrer en France. Vous êtes partagé entre le plaisir de retrouver vos origines, votre famille, vos amis, et l’angoisse de ce qui vous attend dans un pays que vous avez quitté depuis si longtemps. Vous y retourniez certes pour les vacances mais vous y alliez pour profiter et non pour y vivre…

CLASSEMENT – Les villes préférées de la Génération Y

Milléniaux, génération Y ou encore digital natives… Les 18-35 ans ne comptent plus leurs surnoms ! Différents des générations précédentes, on a souvent du mal à les faire rentrer dans une case. Plus entrepreneurs ? Plus exigeants ? En tout cas…
Une internationale

NI PLUS NI MOINS – Dialoguer avec l’actu sur Facebook Messenger !

Il y a presque deux mois 4 étudiants, basés entre Londres et Paris lançaient « Ni plus ni moins » : application d’un nouveau genre, qui permet à ses utilisateurs de discuter tous les jours avec l’actualité en recevant un debrief complet de ce qui se passe dans le monde. Mais inutile de chercher à télécharger cette nouvelle app. Vous ne la trouverez pas. En fait, « Ni plus ni moins », n’est ni plus ni moins qu’un Bot sur Messenger. On vous…
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 

COACHING - Comment réinventer sa carrière grâce à une non-équivalence des diplômes à l’étranger

Vous êtes psychologue, sage-femme, orthophoniste, juriste, avocate, médecin, pharmacienne….et votre diplôme n’est pas reconnu dans le pays dans lequel vous vivez. Cela fait plusieurs années que vous exerciez ou bien, vous venez juste de terminer votre formation dans le cadre d’une reconversion, vos perspectives sont les mêmes : il est tout à fait possible de réinventer positivement votre carrière. 
Expat - Politique

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Magazine