COMMUNIQUÉ RÉPUBLIQUE EN MARCHE - Français de l’étranger, aidez-nous à transformer la France

Nous, candidats investis par La République En Marche pour représenter les Français de l’Etranger, incarnons le dynamisme de notre mouvement partout dans le monde. Chacun d’entre nous a contribué à sa création à l’étranger et a pu être le témoin privilégié de l’extraordinaire engouement de nos compatriotes pour le projet porté par Emmanuel Macron. Nous avons remporté, tous ensemble, une magnifique première victoire. Mais notre aventure ensemble ne fait que commencer.

Les Français de l’étranger sont les représentants de la France et de ses valeurs partout à travers le monde. Engagés dans la vie économique et sociale de vos pays de résidence, riches de la diversité de vos parcours et de vos histoires, vous participez pleinement au rayonnement économique, linguistique et culturel de notre pays.

Votre rôle est vital au dynamisme de notre pays. Votre expérience est également un atout précieux : en partageant votre connaissance des environnements dans lesquels vous vivez, vous pouvez nous parler des réussites dont il faut s’inspirer et des échecs qu’il faut éviter. Votre vision et vos conseils peuvent nous aider à transformer la France.

Nous devons mieux vous écouter. Nous devons améliorer la représentation des Français de l’étranger, pour vous permettre de vous exprimer et d’enrichir la France de votre expérience unique, alors que trop d’entre vous se sentent oubliés par notre pays.

Mais nous devons, aussi, mieux vous défendre, et mieux comprendre les difficultés que vous rencontrez. Nous devons, partout, améliorer l’accès à l’éducation en Français en faisant preuve de créativité, pour trouver la solution la plus appropriée selon le contexte local; nous voulons permettre à nos établissements d’accueillir plus d’élèves, sans augmenter les coûts pour les familles. Nous devons renforcer l’accès à la couverture santé, en mettant notamment l’accent sur la prévention, alors que trop de nos concitoyens, par manque de moyens, attendent le dernier moment pour se faire soigner. Nous devons améliorer le lien avec le gouvernement, avec vos élus, avec l’administration consulaire et entre les Français ; c’est l’objectif de la nouvelle plateforme que nous proposons de créer et qui permettra notamment de dématérialiser vos démarches grâce à un guichet unique. Nous devons également faciliter les possibilités pour nos concitoyens de travailler à l’étranger, en défendant la reconnaissance des formations françaises et en accroissant la notoriété de nos diplômes. Les échanges universitaires seront développés à l’international, à l’image de ce que le programme Erasmus propose en Europe. Nous devons, aussi, avoir une approche juste et équitable de la fiscalité, qui prenne en compte la situation de nos expatriés. Voilà, en tant que représentants, nos responsabilités.

La responsabilité de nos compatriotes, votre responsabilité, c’est de représenter dignement la France dans le monde, mais c’est aussi de nous aider à la transformer. En votant La République En Marche lors des prochaines élections législatives, en nous élisant à l'Assemblée Nationale, vous êtes assurés d’avoir des députés qui auront pour unique objectif de travailler avec vous pour faire porter la voix des Français de l’étranger, où que vous viviez.

Les centaines de milliers de Français de l’Etranger, qu’ils aient voté pour Emmanuel Macron ou non, souhaitent aujourd’hui participer au renouvellement de la vie politique et de leur pays et être à nouveau

fier de son dynamisme et de ses valeurs. Lors des élections présidentielles, par votre mobilisation et votre engagement, vous avez démontré de façon éclatante votre attachement à la France. Aujourd’hui, plus que jamais, nous avons besoin de vous pour transformer ce moment historique en un quinquennat historique, alors les 3 et 4 juin votez La République En Marche !

Roland LESCURE, candidat dans la première circonscription, Paula FORETZA, deuxième circonscription, Alexandre HOLROYD, troisième circonscription, Pieyre-Alexandre ANGLADE, quatrième circonscription, Samantha CAZEBONNE, cinquième circonscription, Joachim SON FORGET, sixième circonscription, Frédéric PETIT, septième circonscription, Florence DRORY, huitième circonscription, Amal Amélia LAKRAFI, dixième circonscription, Anne GENETET, onzième circonscription des Français établis hors de France. 
Communiqué (www.lepetitjournal.com) 28 mai 2017

Retrouvez l'ensemble des candidats dans
 VOTRE CIRCONSCRIPTION

FRONT DES PATRIOTES REPUBLICAINS - 7 candidats investis à l'étranger

Le Front des Patriotes Républicains (FPR) est un jeune parti fondé en novembre 2016 par Ludovic Lemoues, 55 ans, chef d'entreprise expatrié à Barcelone depuis 2008, ancien militant du Front national. Ses adhérents et candidats se disent patriotes, républicains et attachés à l'Union européenne "qui aujourd'hui a grand besoin d'être réformée, car elle part à la dérive, mais dont il ne faut pas oublier qu'elle nous a apporté la Paix et la stabilité, depuis 65 ans !".

Ludovic Lemoues se présente dans la 7e circonscription des Français de l'étranger. Il est accompagné de David Rolland, 43 ans, employé dans une entreprise de transport, sur la 3ème circonscription des Français de l'étranger, et de Philippe Lanney, chef d'entreprise de 50 ans, sur la 4ème. Sur la 5e circonscription, c'est Eric Morgeau, 48 ans, directeur commercial, qui se porte candidat, tandis que Martine Lerond, 64 ans, se présente sur la 6e (Suisse, Liechtenstein). Loïc Durand, DRH dans une entreprise d'électricité se présente en Afrique du nord et de l'ouest, et Roland Robert, chef d'entreprise de 64 ans, représentera le FPR en Asie-Océanie.
MPP (www.lepetitjournal.com) lundi 29 mai 2017

En savoir plus sur le site du FPR : www.frontdespatriotesrepublicains.fr

 

PARTI PIRATE - 10 candidats pour les Français de l'étranger

Le Parti Pirate a investi dix candidats sur les onze circonscription des Français de l’étranger (en 2012 seuls 4 candidats s'étaient présentés). 

Les candidats sont les suivants :

Florent Fernandez pour la 1ère circonscription d’Amérique du Nord
Véronique Vermorel pour 3ème circonscription d’Europe du Nord
Juliette Saumier pour la 4ème circonscription du Benelux
Caroline Guebel pour la 5ème circonscription de la péninsule ibérique et Monaco
Tie Watanabe pour la 6ème circonscription de la Suisse et du Lichtenstein
Delphine Lyon pour la 7ème circonscription de l’Europe centrale et des Balkans
Mathilde Cameirao pour la 8ème circonscription d’Europe du Sud et d’Asie Mineure
Saadia Messaoudia pour la 9ème circonscription du Maghreb et d’Afrique de l’Ouest
Laure Ferry pour la 10ème circonscription du Moyen Orient et d’Afrique
Jennifer Aguiar pour la 11ème circonscription d’Europe de l’Est, d’Asie et d’Océanie

Dans la deuxième circonscription, qui est celle de l’Amérique du Sud, le Parti Pirate choisit de soutenir Sergio Coronado, député sortant, "dont l’action et les prises de positions sont en tous points compatibles avec les pirates". Sur twitter, le candidat déjà soutenu par EELV et France Insoumise, s'est déclaré "honoré" de cet appui. 
Fondé en France en 2006, le Parti pirate a développé son programme sur la base de la protection des droits et libertés fondamentales, notamment dans le domaine numérique: "Qu’il s’agisse de lutter contre le terrorisme ou le soi-disant “piratage”, rien ne peut justifier de déposséder les citoyens de leur droit à la vie privée, au secret des communications, ou à l’anonymat, sur Internet comme ailleurs, sans décision de justice". Le Parti pirate s'oppose à la mise en place d'une surveillance généralisée et à un filtrage du contenu d'Internet, qu'il considère comme une atteinte grave à la vie privée, mais aussi à la neutralité, sur le réseau des réseaux. Il souhaite l'abolition des brevets, notamment pharmaceutiques. 

MPP (www.lepetitjournal.com) mercredi 24 mai 2017
En savoir plus : www.partipirate.org


#MAVOIX – Un mouvement qui renouvelle la politique ?

Alors qu’en politique le « renouveau » semble être mis en exergue un peu partout en ce moment - renouveau des noms, des visages, des partis, ou des pratiques - il est un mouvement qui a l’air d’en avoir fait son crédo et qui bouscule les usages.

Il s’agit de #Mavoix, un collectif issu de la société civile né en 2015, au moment de la campagne des régionales. 

Son but ? Porter de nouvelles voix au Parlement, qui puissent développer une démocratie participative. « [Nous voulons] nous réapproprier ce lieu qu'est l'Assemblée Nationale, la maison du peuple, notre maison ».

Pratiquer une démocratie directe telle est l’enjeu du mouvement. Dans ce but, les candidats aux législatives, des volontaires tous formés en amont ont été tirés au sort, en interne !

S’ils sont élus, ces députés d’un nouveau genre « deviendront (des) facilitatrices et facilitateurs de démocratie, votant sur chaque loi, pendant 5 ans, comme les gens le décideront, à travers une plateforme numérique logiciel libre ». 

Le 6 mai dernier, tous les candidats aux législatives ont donc été tirés au sort en direct. La vidéo des ces investitures anticonformistes est d’ailleurs visible ici

Le collectif indique que cette campagne ne sera pour eux pas une campagne comme les autres. Non « pas une campagne de rue », mais plutôt une campagne « de réseaux internet et de bouche à oreille » qui souhaite s’adresser dans le monde entier à toutes les « diasporas françaises ».

Présents dans les 11 circonscriptions des Français de l’étranger les candidats du collectif #MAVOIX ont maintenant jusqu’au 3 ou 4 juin pour se faire connaître de leurs compatriotes.

Les candidats sont les suivants :

  • 1ère circo : Fanny ETTER
  • 2ème circo : Hai-Dang HA-THUC
  • 3ème circo : Cindy DEMICHEL 
  • 4ème circo : Yann PEREIRA 
  • 5ème circo : Venise JONNET 
  • 6ème circo : Pierre AUGUSTIN 
  • 7ème circo : Mélanie LEGRAND 
  • 8ème circo : Christophe CESETTI 
  • 9ème circo : Nathalie GOMEZ 
  • 10ème circo : Vincent FOURNERIE 
  • 11ème circo : Nicole FINAS-FILLON

Noémie Choimet (www.lepetitjournal.com) jeudi 18 mai 2017.

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?
FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Les Républicains ont choisi leurs candidats aux Législatives
LEGISLATIVES - Le point sur les investitures PS à l'étranger
LÉGISLATIVES – Le Front National dévoile ses candidats investis à l’étranger
EELV - Les candidats écologistes pour les Français de l'étranger
UPR - 11 candidats investis à l'étranger 
FRANCE INSOUMISE - Les investitures à l'étranger

FRANCE INSOUMISE - Les investitures à l'étranger

Jean-Luc Mélenchon est arrivé en troisième position derrière Emmanuel Macron et François Fillon chez les Français de l'étranger. Les candidats des Français de l'étranger pour la France Insoumise parviendront-ils à obtenir un siège à l'Assemblée nationale ? En l'absence d'accord, il seront parfois opposé à des candidats du Parti Communiste.

A 44 ans, Clémentine Langlois s'est imposée au dernier moment dans la course aux investitures sur l'Amérique du nord. Entrepreneure dans le numérique, elle vit à Ottawa.

Sergio Coronado, député EELV sortant de l'Amérique latine, a reçu le soutien de la France Insoumise. Il avait appelé à voter Mélenchon dès le premier tour de la Présidentielle. 

A 42 ans, Olivier Tonneau se présente pour FI sur l'Europe du nord. Il est Maitre de conférence en lettres modernes au Homerton College de Cambridge depuis dix ans.

Sophie Rauszer se présente sur le Benelux, et François Ralle Andreoli en Espagne, avec également le soutien d'EELV. Emmanuelle Boudet, 30 ans, se présente sur la Suisse et le Liechtenstein et Hélène Panousis sur l'Europe du sud. 

En Europe centrale et orientale, FI a investi Francois-Jerome Lallemand, 39 ans, qui réside à Hambourg depuis 2010. 
Patrice Finel, 65 ans, était chargé des questions africaines pour la campagne présidentielle de Jean-Luc Melenchon. Il est candidat au Maghreb/Afrique de l'ouest. William Gueraiche se présente sur l'Afrique de l'Est et le Moyen-Orient. Enfin, Dimitri Sawosik, résidant en Russie, a reçu l'investiture sur l'Asie/Océanie. 

Plus d'infos ici : https://legislatives2017.lafranceinsoumise.fr/departement/99

MPP (www.lepetitjournal.com) mercredi 17 mai 2017

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?
FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Les Républicains ont choisi leurs candidats aux Législatives
LEGISLATIVES - Le point sur les investitures PS à l'étranger
LÉGISLATIVES – Le Front National dévoile ses candidats investis à l’étranger
EELV - Les candidats écologistes pour les Français de l'étranger
UPR - 11 candidats investis à l'étranger

EELV - Les candidats écologistes pour les Français de l'étranger

Cinq femmes et 4 hommes portent les valeurs de l'écologie et sont soutenus par EELV dans les circonscriptions des Français de l'étranger, avec comme chef de file Sergio Coronado.
A 47 ans, sous la bannière commune EELV et France Insoumise, Sergio Coronado se présente en effet pour une deuxième législature en Amérique Latine. Né au Chili, ayant fui la dictature de Pinochet avec sa famille, il est arrivé en France à 12 ans et en a acquis la nationalité en 1994. Il a rejoint Le Verts en 1998, et a été, entre autres, porte parole d'Eva Joly pour la campagne présidentielle en 2012. Elu député en 2012, Sergio Coronado a rendu publique son homosexualité ; il a d'ailleurs été un des avocats les plus actifs de la Loi Taubira sur "le mariage pour tous" à l'Assemblée. Pour la Présidentielle, le député a contesté l'accord entre Yannick Jadot et Benoit Hamon et a choisi de soutenir Jean-Luc Mélenchon. Entre les deux tours, il a appelé à voter Emmanuel Macron (Voir nos articles sur Sergio Coronado).

Jocelyne Le Boulicaut est candidate en Amérique du nord. 

Dans la 3ème circonscription, Karine Daudicourt, conseillère consulaire EELV pour l'Europe du nord, résidant à Londres, est investie.  

Dans la 4e circonscription, c'est Perrine Ledan, journaliste et historienne de formation, basée à Bruxelles depuis 15 ans. Elle est conseillère communale à Uccle dans le groupe Ecolo, et déléguée consulaire EELV pour la Belgique.

François Ralle-Andréoli, normalien agrégé d'histoire, professeur au Lycée français de Madrid, est établi en Espagne depuis très longtemps. Elu conseiller consulaire sur la liste du Front de gauche, membre du mouvement citoyen Agissons Ensemble, il est soutenu par Europe Ecologie Les Verts mais aussi par la France Insoumise.

Arrivé à Genève à l'âge de deux ans, Jean Rossiaud est un chercheur en sciences humaines et sociales, consultant en politiques publiques et en stratégie politique. Il a été élu en mai 2013, lors du Conseil du Parti vert européen de Madrid, comme l’un de ces trois représentants européens à la Coordination mondiale des Partis verts. Il est aussi conseiller municipal de la ville de Genève. Il se présente sur la 6e circonscription. 


Ana Deparnay-Grunenberg, 41 ans, est investie en Europe de l'est par EELV. Née à Berlin d'une mère française et d'un père suisse alémanique, elle est établie à Stuttgart depuis 15 ans. Auto-entrepreneuse, elle est "active dans l’éducation au développement durable et accompagne des processus de changement de groupes ou individuel entre-autre par des méthodes d’écopsychologie". Depuis  8 ans elle est également très engagée politiquement et élue pour les GRÜNEN au niveau de l’agglomération de Stuttgart dont elle préside depuis 2 ans le groupe « vert ». Elle est aussi déléguée consulaire pour EELV. Elle a fait connaître son soutien à Emmanuel Macron avant la Présidentielle.  

Nil Delahayenée à Paris, d’une mère turque et d’un père français, réside à Istanbul. Elle a travaillé pendant deux ans dans l’agence des Nations Unies pour les migrations, l’OIM. "Affectée par la répression contre le mouvement de Gezi, je me suis décidée à agir plus contre toutes les formes de violences." Elle a fondé BoMoVu (Association pour l’autonomisation sociale par le sport et le mouvement du corps) "qui défend le droit à l’intégrité physique pour les victimes de discrimination grâce aux sports". Elle est candidate sur la 8e circonscription.

Yan Roustan, 31 ans, "bénéficie d’un solide parcours personnel et professionnel, que l’on peut qualifier d’atypique, et qui m’a vu évoluer de l’industrie française à la gestion de projet au Burkina Faso, en passant par l’enseignement et l’organisation d’évènements culturels…" Il se présente sur la 9e circonscription Afrique de l'Ouest, Maghreb. 

MPP (www.lepetitjournal.com) mercredi 17 mai 2017

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?
FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Les Républicains ont choisi leurs candidats aux Législatives
LEGISLATIVES - Le point sur les investitures PS à l'étranger
LÉGISLATIVES – Le Front National dévoile ses candidats investis à l’étranger
UPR - 11 candidats investis à l'étranger

COMMUNIQUÉ SNES-FSU et SNEP-FSU - L'enseignement du français à l'étranger menacé

Le réseau des 494 établissements de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE) propose un enseignement conforme aux programmes de l’Éducation nationale et permet à ses élèves d'être scolarisés de la maternelle au baccalauréat. Ces établissements, vecteurs de la culture française, sont souvent mis en avant par les différents gouvernements qui se succèdent. 

Or les syndicats de la FSU dénoncent régulièrement les difficultés liées à la question des détachements de professeurs titulaires dans le réseau. Suite notamment à leur action, le ministère de l’Éducation nationale a, en février dernier, validé l’ensemble des renouvellements de détachement qui étaient bloqués pour le premier degré.

Le problème se pose à nouveau maintenant pour les deux degrés, primaire et secondaire, car des personnels titulaires sont sanctionnés par des refus de détachement sur un poste qui leur est proposé dans le réseau. Certains de ces collègues sont des titulaires déjà installés physiquement avec leurs familles dans les pays. D'autres sont d'anciens recrutés locaux contractuels, lauréats de concours, et se voient refuser leur détachement par le ministère de l’Éducation nationale alors qu’ils ont obtenu un poste dans l'établissement où ils étaient contractuels. Le refus de détachement de ces personnels est un frein incompréhensible à la formation et à la passation des concours du MEN, pourtant encouragées logiquement par le même ministère.
 
Pour tous ces cas, malgré leurs interventions multiples le SNES-FSU, le SNEP-FSU et le SNUipp-FSU n’ont, à ce jour, pas obtenu de solution acceptable. C'est pourquoi les syndicats de la FSU appellent à la grève cette semaine dans l’ensemble du réseau AEFE et les personnels demandent qu’un terme soit mis à ces blocages. 

Au-delà des cas individuels parfois dramatiques, c’est l’ensemble du fonctionnement de l’enseignement français à l’étranger qui est mis en péril. Au niveau de l’établissement public AEFE en particulier, nous dénonçons une totale instabilité, qui s’ajoute à une menace sans cesse répétée sur la position administrative légitime de détachement dans leurs emplois des personnels résidents.
COMMUNIQUÉ SNES-FSU et SNEP-FSU (www.lepetitjournal.com) vendredi 12 mai 2017

Français de l'étranger

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Une internationale

NI PLUS NI MOINS – Dialoguer avec l’actu sur Facebook Messenger !

Il y a presque deux mois 4 étudiants, basés entre Londres et Paris lançaient « Ni plus ni moins » : application d’un nouveau genre, qui permet à ses utilisateurs de discuter tous les jours avec l’actualité en recevant un debrief complet de ce qui se passe dans le monde. Mais inutile de chercher à télécharger cette nouvelle app. Vous ne la trouverez pas. En fait, « Ni plus ni moins », n’est ni plus ni moins qu’un Bot sur Messenger. On vous…
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 

COACHING - Comment réinventer sa carrière grâce à une non-équivalence des diplômes à l’étranger

Vous êtes psychologue, sage-femme, orthophoniste, juriste, avocate, médecin, pharmacienne….et votre diplôme n’est pas reconnu dans le pays dans lequel vous vivez. Cela fait plusieurs années que vous exerciez ou bien, vous venez juste de terminer votre formation dans le cadre d’une reconversion, vos perspectives sont les mêmes : il est tout à fait possible de réinventer positivement votre carrière. 
Expat - Politique

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Magazine