Annuaire des coachs
Expat & Coaching

COACHING - La check-list pour transporter votre business lors de votre nouvelle expatriation

Le 25 juin 2016, c’était il y a un an, j’ai « transporté » mon entreprise des Etats-Unis vers la Belgique. Quelle étape puisque c’est aux Etats-Unis que j’ai créé mon entreprise et mon intention avait été d’en faire une entreprise nomade puisque je ne voulais pas recommencer à zéro à chaque nouvelle expatriation. J’avais expérimenté le fait de travailler lors de mes déplacements aux Etats-Unis, au Canada et en France mais, là, il s’agissait de « transporter » mon entreprise afin qu’elle me suive dans notre nouvelle destination.

C’est peut-être votre cas aussi cet été, alors, je souhaite vous partager ce qui m’a permis que cette transition se passe au mieux.

Quid du statut juridique* ?

C’est un sujet super important et qui, déjà lors de la création de notre entreprise, peut devenir complexe. Personnellement, je vois deux situations.

Celle où vous déclarez votre entreprise dans le pays dans lequel vous vivez. Personnellement, j’avais fait ce choix d’enregistrer mon entreprise aux Etats-Unis. Une fois arrivée en Belgique, j’ai pris le temps de trouver un comptable. Je me suis dit qu’il n’y avait pas de raison d’aller trop vite pour l’enregistrer en Belgique puisque, de fait, mon entreprise faisait sa transition et qu’elle était tout à fait légale. Il m’a expliqué comment déclarer mon année pour une partie aux Etats-Unis et l’autre en Belgique. Il m’a également expliqué les démarches et règles à mettre en place à partir de maintenant. Les choses se sont mises en place petit à petit.

La deuxième situation est celle où vous avez déclaré votre entreprise dans un pays dans lequel vous ne vivez pas afin de domicilier votre entreprise comme par exemple en France ou aux Royaume Unis par exemple. Dans cette situation, vous pouvez transporter votre entreprise sans vous soucier du statut légal.

Quid de la visibilité de votre activité ?

Je pars du principe que vous avez une présence sur internet avec un site (incluant un blog) voire également une page Facebook. Ainsi, vous avez de la clientèle en local et/ou via internet.

Pour que vous continuiez à avoir des clients, il faut poursuivre ce qui vous générait déjà de la clientèle en maintenant les contacts afin de continuer de faire fructifier ce que vous aviez créé. Proposez aux clients que vous accompagniez localement de passer en accompagnement via Skype et commencez (ou continuez) à développer votre clientèle en ligne.

En même temps, respectez votre rythme et vos principales priorités (qui sont le fait de vous installer et de faire en sorte que tous les membres de la famille se sentent bien) et relachez la pression à décrocher absolument de nouveaux clients durant cette période. Cela vous permettra d’être beaucoup plus sereine et en même temps, en cohérence avec la période que vous êtes en train de vivre.

En parallèle, commencez, tranquillement, à intégrer des réseaux virtuels (groupes Facebook, groupes LinkedIn par exemple) et locaux spécifiques à votre nouveau pays.

Quid des clientes ?

C’est important de bien réfléchir à ce dont vous avez besoin pour faire cette transition le plus sereinement possible.

Personnellement, j’ai fait le choix d’avoir une semaine dédiée à mes clientes et mon entreprise en alternance avec une semaine dédiée à tous les aspects personnels (logistique de déménagement, vacances…). J’avais prévenu mes clientes au-préalable et j’avais fait en sorte d’être installée confortablement durant mes semaines travail puisqu’il fallait trouver un lieu dans lequel je puisse travailler efficacement sans être déranger et en ayant une bonne connexion internet.

Avant même de partir, j’ai également réajuster mon agenda afin de l’aligner sur mon nouveau créneau horaire et la nouvelle organisation que je souhaitais mettre en place. 

En conclusion, je rajouterais simplement que de faire cette transition est génératrice de beaucoup d’émotions à gérer pour vous et tous les membres de la famille (quand on est maman, nous sommes la personne « clé de voûte » de la famille), ainsi, je vous encourage à prendre soin de vous en écoutant vos besoins le plus possible en ayant du temps pour vous, de l’aide et en ayant confiance que votre entreprise est en train d’ouvrir un nouveau chapitre de son évolution. 

*il est bien évident que je ne suis pas experte en la matière. Je vous partage ici, mon expérience et compréhension. Il est important que vous trouviez un comptable ou avocat afin qu’il vous renseigne concernant les actions et obligations qui vous concernent.

Delphine Boileau-Terrien (www.lepetitjournal.com) 5 juillet 2017.

L'auteur : Delphine Boileau Terrien est experte en transition de carrière au féminin. Delphine possède plus de 15 ans d’expérience professionnelle en transition de carrière et mobilité internationale. Fondatrice du cabinet Femmes de challenges, formée au Canada et en France, elle accompagne les femmes expatriées audacieuses qui veulent se réaliser professionnellement. 

Retrouvez plus d'informations sur son site Internet : www.femmesdechallenges.com

 
Expat & Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise…
Une internationale

ÎLE-DE-FRANCE – Ouverture de 3 lycées internationaux

Jusqu’à l’année dernière l’Ile-de-France ne bénéficiait que d’un seul lycée international public. Mais la région semble aujourd’hui déterminée à remédier à cette situation, souhaitant devenir attirer de plus en plus de talents venus de l’étranger. Il est prévu que 3 nouveaux établissements internationaux publics voient le jour prochainement. Le premier devrait d’ailleurs ouvrir ses portes pour la rentrée 2018.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine