Dans le cadre de l'Absolut Fringe Festival qui a débuté samedi, l'artiste Fergal McCarthy expose une œuvre des plus étonnantes. Ses maisons vertes et rouges flotteront sur la Liffey pendant près de deux semaines, éveillant la curiosité de tous les passants.

Photos: Fergal McCarthy/Andreas Pettersson

Non, vous n'avez pas rêvé : il y a bien, flottant sur la rivière Liffey, une dizaine de maisons Monopoly, géantes, vertes et rouges. Voguant du Ha'Penny bridge au pont O'Connell, l'œuvre d'art amphibie baptisée Liffeytown est visible nuit et jour jusqu'au 26 septembre. Son créateur irlandais, Fergal McCarthy, réalise là une des œuvres les plus originales de l'Absolut Fringe Festival de Dublin.
Faites de Plexiglas, d'aluminium et de polystyrène, les maisons cubiques ont été conçues par le sculpteur Ger Clancy. "L'idée est arrivée tout simplement dans ma tête, venue de nulle part, confie Fergal McCarthy. Je n'ai pas eu de longue réflexion pour en arriver là. Le plus compliqué a été de l'organiser et de trouver une large structure pour faire flotter les maisons." Mais la première question qui vient à l'esprit, à la vue de ces habitations flottantes, est : pourquoi ? Car si elle revêt un aspect enfantin, l'œuvre n'en n'est pas moins ésotérique.

Rediriger les regards vers la rivière Liffey
" J'ai assisté au boom de la construction,
explique l'artiste. Pendant très longtemps la ville de Dublin a été occupée par une forêt d'échafaudages. Les immeubles se sont multipliés, mal conçus, avec une architecture et des matériaux déplorables." Représentant l'une de ces villes fantômes que l'on peut aujourd'hui observer à travers l'Irlande, la Liffeytown est sa façon de commenter cette folie de la construction, aux conséquences désastreuses. Les couleurs du Monopoly soulignent encore plus l'aspect immature de cette période d'avant crise.
Mais Fergal McCarthy va encore plus loin. " L'idée est avant tout de rediriger les regards vers la rivière, explique-t-il. Les habitants de Dublin n'ont pas vraiment de relation avec elle, contrairement à Paris où la Seine est mise en valeur. Ici, il y a toujours une route entre les habitations et la Liffey. Mais une fois que l'on se trouve sur un pont... c'est vraiment beau, et nous avons besoin de voir cela. " Grâce à son œuvre, première en son genre, il souhaite ainsi créer une véritable prise de conscience et replacer la Liffey au cœur de la ville.

"Nous avons besoin de bonne humeur"
Amoureux de la nature et des grands espaces, l'artiste a d'ailleurs pris l'habitude de nager dans les eaux noires et froides de la Liffey qui en rebuteraient plus d'un. " J'essaie ainsi de m'assimiler à cette ville dans laquelle je ne suis pas né. C'est aussi ma façon de vivre un peu d'aventure en plein cœur de Dublin." Mais alors qu'il relate son expérience singulière, on aurait presque envie de l'y rejoindre : "C'est extraordinaire d'être seul dans l'eau, de nager en plein milieu, là où il n'y a personne, dit-il un sourire aux lèvres. C'est magnifique, surtout le matin. On découvre la ville différemment, on voit des choses que l'on avait jamais vues, des gens me parlent depuis la rive."
Rêveur, l'artiste-poisson semble totalement en accord avec sa description du "fringe" festival : jeune, anarchique, aimant la prise de risque. "Mon œuvre reste assez naïve, je ne suis pas un expert qui va planifier de nouveaux projets architecturaux. Nous avons simplement besoin de bonne humeur, et si les passants ne perçoivent pas le sens de ces maisons, j'espère au moins que des sourires se dessineront sur leurs visages."

Laura Béheulière (lepetitjournal.com/dublin) Lundi 13 septembre 2010

 
Une internationale

PRÉSIDENTIELLES – Les résultats des Français de l'étranger

Les Français de l'étranger, malgré quelques couacs, sont allés voter en nombre pour ce premier tour de la Présidentielle. Et comme souvent, ils font un choix une peu différent de celui des Français de l'Hexagone, en plaçant Emmanuel Macron très largement en tête, devant François Fillon. 
 Bleu Blanc Box

HERVÉ HEYRAUD – Une Bleu Blanc Box pour faire plaisir à toute la famille !

Directeur et fondateur du site lepetitjournal.com, le journal des Français et des Francophones à l’étranger, Hervé Heyraud sait de quoi il parle quand il est question d’expatriation. Que ce soit en Asie, ou encore en Amérique du Sud, pendant plus de 13 ans il a exploré d’autres contrées, bien loin de notre Hexagone. Toutes ces années, certains produits ou certaines habitudes bien françaises ont pu lui manquer… L’idée de la Bleu Blanc Box… Cliquez ici pour en savoir plus
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Investir dans la location meublée, la bonne idée

Sécuriser l’avenir est une priorité pour de nombreux particuliers. Que ce soit pour s’assurer un revenu complémentaire pour préparer sa retraite ou pour transmettre un patrimoine à ses proches, l’acquisition d’un bien immobilier qui rapporte est une solution que beaucoup envisagent.
Expat
Expat - Emploi

PERMIS VACANCES TRAVAIL – Ce qu’il faut savoir avant de partir

Le Permis Vacances Travail permet de vivre une expérience unique, puisqu’il permet de faire un séjour longue durée à l’étranger, en ayant la possibilité de cumuler des petits boulots sur place pour se financer. Avant de s’envoler pour d’autres horizons, mieux vaut toutefois être bien préparé

COACHING - Être pilote de sa vie, ça veut dire quoi ?

Aujourd’hui, j’ai fait une très belle rencontre à Shanghai et cette personne m’a posé une excellente question : “Pour toi, c’est quoi être pilote de sa vie ? Comment est-ce que je peux avoir un peu plus la sensation d’être pilote de ma vie ?”
Expat - Politique

PRÉSIDENTIELLES – Les résultats des Français de l'étranger

Les Français de l'étranger, malgré quelques couacs, sont allés voter en nombre pour ce premier tour de la Présidentielle. Et comme souvent, ils font un choix une peu différent de celui des Français de l'Hexagone, en plaçant Emmanuel Macron très largement en tête, devant François Fillon. 
Magazine
En direct de nos éditions locales