Bangkok

ROYAUTE - Une série télévisée thaïlandaise scandalise la famille du dernier roi birman

La famille du dernier roi birman s'en est pris dimanche à une série télévisée thaïlandaise manifestement inspirée par l'intrigue de palais de ses ancêtres, accusant la Thaïlande de faire deux poids deux mesures vis-à-vis des égards portés à la monarchie dès lors qu'il s'agit de cette d'un autre pays.

Soe Win, l'arrière-petit-fils du dernier roi de Birmanie, Thibaw, a déclaré à l'AFP que sa famille était en colère contre une nouvelle série phare de prime-time intitulée Pleng Phra Nang "La flamme de Sa Majesté" qui raconte une sanglante lutte de pouvoir dynastique.  

L'histoire est censée se dérouler dans un royaume imaginaire mais rappelle de très près les dernières années de la dynastie de Konbaung au 19ème siècle en Birmanie.

Elle met en scène les intrigues entre une reine et des princesses qui avaient orchestré le massacre de près d'une centaine de personnes pour s'assurer que Thibaw n'aurait pas de rivaux sur le trône après la mort de son père en 1878.

Si le massacre est un fait historique, les descendants de Thibaw ont été choqués par la représentation qui est faite ici de leur famille dans un pays qui protège sa propre monarchie de toute critique.

"Nous avons demandé aux Thaïlandais s’ils accepteraient qu’une de nos sociétés fasse la même chose à propos de leur pays", a réagi Soe Win.

"Si aucune mesure n'est prise, nous demanderons l'aide de la royauté thaïlandaise",  a-t-il ajouté.  

--  

La Thaïlande applique de manière très sévère une loi de lèse-majesté qui prohibe toute remise en question ou critique de sa monarchie.  

Ces dernières années, le pays connaît un nombre de plus en plus important de personnes ont été emprisonnées pour avoir parlé de la famille royale, certaines peine allant jusqu’à 30 ans de réclusion.

Cette loi, parmi les plus sévères au monde, est uniquement censée protéger les anciens membres vivants de la famille royale. Mais des poursuites récentes ont été engagées contre un historien qui avait écrit au sujet d'un roi thaïlandais ayant vécu il y a quatre siècles, contre des étudiants qui ont créé une pièce dans un royaume fictif, et contre un homme qui avait insulté le chien préféré du défunt roi Bhumibol Adulyadej.

La Thaïlande et la Birmanie ont connu plusieurs siècles de rivalités marqués par de nombreuses guerres sanglantes.  

Une des batailles les plus marquantes a vu les forces birmanes attaquer la ville d'Ayutthaya, deuxième capitale du royaume siamois, et l’a entièrement rasé en 1767, obligeant les habitants à abandonner la ville.

Dans les drames et autres séries historiques thaïlandais, les Birmans sont souvent dépeints comme ayant des tendances méchantes ou traîtres, ce qui a déjà provoqué la colère de leurs voisins.

Soe Win a déclaré qu'il était particulièrement scandalisé par les scènes de "La Flamme de Sa Majesté" dans lequel les membres de la famille royale se giflaient.

"C'est assez insultant, comme si nous étions sauvages", dit-il.

Pour beaucoup de Birmans, la chute de la monarchie aux mains des Britanniques juste quelques années après que Thibaw ait pris le trône laisse une cicatrice psychologique profonde.

Le dernier roi est mort en exil en Inde bien qu'il y ait des projets de rapatrier ses restes à son pays natal.  
Sa famille joue un rôle beaucoup plus visible maintenant que les militaires qui les ont évincés ont cédé la place à un gouvernement dirigé par des civils.

Avec AFP (http://www.lepetitjournal.com/bangkok) mardi 14 mars 2017


Bangkok

NORD THAILANDE - La boucle de Mae Hong Son, une parenthèse hors du temps

Sur la route Nord-Ouest de Chiang Mai, non loin de la frontière Birmane, se trouve la province de Mae Hong Son, une excursion pour se plonger dans le cœur de la Thaïlande du Nord – sillonner les montagnes au panorama incroyable, les villages chinois typiques et la multitude de temples bouddhistes jalonnant la route.
Une internationale

PRÉSIDENTIELLES 2017 – Récapitulatif des résultats par circonscriptions

Lepetitjournal.com vous propose de revenir sur les résultats du 1er tour des Français de l’étranger par circonscription législative. Hors de nos frontières, ils n’auraient pas envoyé les mêmes candidats au second tour que les Français établis à l’intérieur de l’Hexagone. Macron et Fillon, avec respectivement 40.4% et 26.3% des suffrages auraient été les deux candidats à se qualifier au second tour. Marine Le Pen ne totalise quant à elle que 6.5%…
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Avancer sans bouger...

Vous tournez en rond, sans but précis. Vous vous sentez triste, insatisfait, perdu, frustré, bloqué voire inutile ? Dans sa nouvelle rubrique, Nicolas Serres Cousiné vous dévoile la première étape pour avancer sereinement vers une vie qui vous ressemble : commencez par ne plus bouger !

TESTS D'ANGLAIS - Cambridge, TOEFL, TOEIC, BULATS, IELTS et Lilate, lesquels choisir ?

Quel test d’anglais correspond à votre profil ? Quelles sont les différences majeures entre les différents tests qui existent ? Cambridge, TOEFL, TOEIC, BULATS, IELTS et Lilate sont tous les six passés au crible sur des facteurs tels que le coût, le système de notation ou encore la validité. Consultez cette infographie portant sur les tests de langue anglaise afin de mieux vous y retrouver.
Expat - Politique

PRÉSIDENTIELLES 2017 – Récapitulatif des résultats par circonscriptions

Lepetitjournal.com vous propose de revenir sur les résultats du 1er tour des Français de l’étranger par circonscription législative. Hors de nos frontières, ils n’auraient pas envoyé les mêmes candidats au second tour que les Français établis à l’intérieur de l’Hexagone. Macron et Fillon, avec respectivement 40.4% et 26.3% des suffrages auraient été les deux candidats à se qualifier au second tour. Marine Le Pen ne totalise quant à elle que 6.5% des voix à l’étranger, loin derrière Mélenchon et ses 15.8%. 

PRÉSIDENTIELLES – Les résultats des Français de l'étranger

Les Français de l'étranger, malgré quelques couacs, sont allés voter en nombre pour ce premier tour de la Présidentielle. Et comme souvent, ils font un choix une peu différent de celui des Français de l'Hexagone, en plaçant Emmanuel Macron très largement en tête, devant François Fillon. 
Magazine