Bangkok

SANTE - Des boissons beaucoup trop sucrées en Thaïlande

Les sodas, cafés et thés servis dans les rues de Bangkok contiennent deux fois plus de sucre que la quantité maximale journalière recommandée pour être en bonne santé.

Une étude réalisée sur les boissons servies dans les rues de Bangkok classe celles contenant le plus de sucre. En première position, on trouve le soda “sala daeng” (du soda servi avec du sirop rouge). Pour un verre de 250 ml de sala glacé, il y a l’équivalent de 15,5 cuillères à café de sucre. Vient ensuite l’Ovaltine glacée avec 13,3 cuillères à café de sucre, le thé glacé au citron avec 12,6 cuillères à café de sucre, le thé glacé avec 12,5 cuillères à café de sucre et le thé glacé au lait avec 12,3 cuillères à café de sucre.

Une quantité de sucre, dans un seul verre, qui dépasse largement les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). L’OMS préconise en effet de ne pas consommer plus de 6 cuillères à café de sucre par jour.

Citée par le Bangkok Post, le Dr Chutima Sirikulchayanonta, une spécialiste de la santé qui a conduit les recherches en collaboration avec la Thai Health Promotion Foundation (ThaiHealth), estime que la consommation de boissons trop sucrée est la principale cause du diabète chez les jeunes. Près de 4,4 millions de Thaïlandais souffrent de diabète et 7,7 millions de personnes risquent de l’avoir ou ont déjà un pré-diabète selon la ThaiHealth.

Taxer le sucre

En Thaïlande, 19 millions de personnes seraient en surpoids selon une enquête réalisé par le Centre d’examen médicaux national. En 1991, 8% des hommes et 16% des femmes était en surpoids, une proportion qui est grimpée à 33% des hommes et 42% des femmes en 2014!

Une proposition de loi pour taxer le sucre en Thaïlande a été faite par le Ministre de la santé. Si la loi passe, les boissons sucrées pourraient être taxées entre 20 et 25%. Selon l’OMS, une telle loi a déjà montré ses effets au Mexique où les boissons sucrées sont taxées à hauteur de 10% avec pour résultat de voir les ventes diminuer de 6%.

C.V. (http://www.lepetitjournal.com/bangkok) mardi 22 novembre 2016

Bangkok

INFO-SANTE - Tordre le cou à l’AVC!

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’accident vasculaire cérébral (AVC), figure parmi les cinq premières causes de décès au monde. Si l’intervention médicale peut éviter la mort, il est possible que les personnes qui en sont victimes aient à vivre le reste de leur existence avec des séquelles handicapantes. Selon le Dr Kaseansom, du Samitivej Hospital, l’AVC peut être évité dans 80% des cas, c’est pourquoi il préconise la prévention
Une internationale

EXPATRIATION – Gérer des vacances “obligatoires”

Passer du temps en famille pendant les vacances en France ? Obligé ! Faire des centaines de kilomètres en quelques jours pour arriver à apercevoir tout le monde ? Obligé ! Frôler la crise de foie ? Obligé ! Vous rêviez de repos, de changer d’itinéraire, de rentrer incognito ? Ce sera pour une autre fois ! Les expatriés sont attendus (au tournant ?) lors de leur passage en France.
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine