Bangkok

MEDIAS – BBC Thai cesse sa diffusion non-censurée en Thaïlande

La chaine de télévision britannique a annoncé qu’elle n’était pas parvenue à trouver un accord avec l’Etat thaïlandais.

"Malgré des négociations approfondies, nous n'avons pas été en mesure de parvenir à un accord pour relancer les transmissions", a déclaré la BBC dans un communiqué. La chaine de télévision britannique a cessé sa diffusion à partir de l'une de ses principales stations mondiales de transmission situées en Thaïlande, a rapporté l’AFP, après l’échec des pourparlers avec une junte sur sa diffusion non-censurée.

Selon des proches de l’affaire, la sortie de la BBC en langue thaïlandaise a été un obstacle dans les discussions sur le renouvellement du bail de 20 ans du complexe, une des principales stations de radiodiffusion en ondes courtes du réseau pour l'Asie.
La BBC n'a pas donné plus de détails sur les sujets évoqués dans des négociations.

Les grandes tours rouges et blanches du centre situé à Nakhon Sawan, à 240 kilomètres au nord de Bangkok, transmettaient l’actualité en langue locale à des pays étroitement contrôlés comme la Chine et la Corée du Nord et à des endroits où beaucoup continuent à utiliser la radio comme le Pakistan et l'Afghanistan. Mais il a été mis hors service le 1er janvier après l'expiration du bail.

La monarchie thaïlandaise est protégée par une loi lèse majesté contre l'examen minutieux qui est durement imposée, forçant les médias du royaume à s'autocensurer.

L'establishment royaliste thaïlandais a été scandalisé par un portrait du nouveau roi Maha Vajiralongkorn que le service de la BBC Thai avait publié après la mort en octobre de son père, le roi Bhumibol Adulyadej.
Le portrait non retouché avait été diffusé à partir de la station de Londres et était très vite devenu viral dans le pays, qui n’est pas habitué à voir des photos non-filtrées de sa monarchie. 
Un étudiant dissident a été accusé de diffamation royale pour avoir partagé le profil, la première poursuite sous le règne de Vajiralongkorn.

Si le haut responsable des relations publiques du gouvernement n’a pas souhaité donner les détails des négociations, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Sek Wannamethee, a déclaré qu'il n'y avait «aucun point d'arrêt» et que la BBC avait pris la décision unilatérale de mettre fin au processus de négociations sans consulter le côté thaïlandais.

Plus grand réseau mondial en langue étrangère

La suspension intervient alors que le Service mondial développe sa plus grande expansion en langue étrangère depuis des décennies. Elle prévoit d'augmenter sa production à 40 langues étrangères, près de son sommet après la Seconde Guerre mondiale en 1945.

Avec AFP (http://www.lepetitjournal.com/bangkok) vendredi 10 mars 2017

MEDIAS – BBC Thai cesse sa diffusion non-censurée en Thailande 
 
La chaine de télévision britannique a annoncé qu’elle n’était pas parvenue à trouver un accord avec l’Etat thaïlandais. 
 
"Malgré des négociations approfondies, nous n'avons pas été en mesure de parvenir à un accord pour relancer les transmissions", a déclaré la BBC dans un communiqué. La chaine de télévision britannique a cessé sa diffusion à partir de l'une de ses principales stations mondiales de transmission situées en Thaïlande, a rapporté l’AFP, après l’échec des pourparlers avec une junte sur sa diffusion non-censurée. 
 

Selon des proches de l’affaire, la sortie de la BBC en langue thaïlandaise a été un obstacle dans les discussions sur le renouvellement du bail de 20 ans du complexe, une des principales stations de radiodiffusion en ondes courtes du réseau pour l'Asie.

La BBC n'a pas donné plus de détails sur les sujets évoqués dans des négociations. 
 
Les grandes tours rouges et blanches du centre situé à Nakhon Sawan, à 240 kilomètres au nord de Bangkok, transmettaient l’actualité en langue locale à des pays étroitement contrôlés comme la Chine et la Corée du Nord et à des endroits où beaucoup continuent à utiliser la radio comme le Pakistan et l'Afghanistan. Mais il a été mis hors service le 1er janvier après l'expiration du bail. 
 

La monarchie thaïlandaise est protégée par une loi lèse majesté contre l'examen minutieux qui est durement imposée, forçant les médias du royaume à s'autocensurer.

 
L'establishment royaliste thaïlandais a été scandalisé par un portrait du nouveau roi Maha Vajiralongkorn que le service de la BBC Thai avait publié après la mort en octobre de son père, le roi Bhumibol Adulyadej. 
Le portrait non retouché avait été diffusé à partir de la station de Londres et était très vite devenu viral dans le pays, qui n’est pas habitué à voir des photos non-filtrées de sa monarchie.  
Un étudiant dissident a été accusé de diffamation royale pour avoir partagé le profil, la première poursuite sous le règne de Vajiralongkorn. 
 
Si le haut responsable des relations publiques du gouvernement n’a pas souhaité donner les détails des négociations, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Sek Wannamethee, a déclaré qu'il n'y avait «aucun point d'arrêt» et que la BBC avait pris la décision unilatérale de mettre fin au processus de négociations sans consulter le côté thaïlandais. 
 
Plus grand réseau mondial en langue étrangère 
 
La suspension intervient alors que le Service mondial développe sa plus grande expansion en langue étrangère depuis des décennies. Elle prévoit d'augmenter sa production à 40 langues étrangères, près de son sommet après la Seconde Guerre mondiale en 1945. 
 

 

Bangkok
Une internationale

EXCLUSIF - Interview de Vianney : ses émotions, sa musique et le Japon

Artiste interprète de l'année aux Victoires de la musique 2016, Vianney est au Japon pour un concert événement dans le cadre de la fête de la musique à l'Institut français de Tokyo, ce samedi 24 juin. Lepetitjournal.com Tokyo a échangé avec l'artiste dès sa descente d'avion sur ses émotions, sa musique et le Japon.
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine